Question/Réponse : Mon fils est très stressé à l’école, il a besoin de tout prévoir en avance et le moindre contretemps l’angoisse ; comment l’aider à s’apaiser ?

Mon fils est très stressé à l’école, il a besoin de tout prévoir en avance et le moindre contretemps l’angoisse : comment l’aider à s’apaiser ?

Peut-être que votre fils a besoin, pour se rassurer, d’organiser et de planifier son temps. Pour certaines personnes, il est essentiel d’avoir des repères (temporels par exemple) pour se sentir bien.

A-Fotolia-300x200

Vous pouvez identifier, avec lui, les éléments qui lui permettraient d’être rassuré. Cela peut consister, par exemple, à établir un planning sur la semaine pour organiser ses devoirs et ses révisions. S’il est doué pour le rangement, l’organisation, encouragez-le à utiliser ces atouts pour faire face aux situations qui lui procurent du stress. Planifier les choses en avance, être dans un environnement ordonné, être sûr d’être ponctuel,…sont autant de choses qui lui permettent d’être plus serein

Retrouvez mes autres articles concernant le stress :

Posez une question à Marina Barreau : elle y répond dans un prochain article !

Aidez vos enfants à ne plus stresser avant un contrôle

Récemment, au cours d’un séjour CeQueJeVeuxFairePlusTard, nous faisions un apport théorique sur le stress et l’une des participante, à la fin, dit : “Je me suis rendu compte que quand j’avais un contrôle, je n’allais pas mourir”.

Cette phrase m’a marquée ! En effet, le stress intervient d’abord pour nous sauver la vie…

stress-bac-604x339

Le stress : comment l’expliquer ?

Évidemment, c’est un raccourci, mais le sens est là ! En effet, le stress est une réaction automatique qui se rapproche de l’instinct de survie : il intervient pour nous sauver la vie en situation de danger imminent.
Un exemple : vous traversez la route et une voiture arrive droit sur vous…
Votre réaction instinctive : vous vous figez pour ne pas vous faire renverser.
Vous n’avez pas contrôlé votre réaction : tout s’est fait en une fraction de seconde, c’est votre corps qui, instinctivement, a provoqué une réaction de survie.

Reprenons notre situation de départ : avant un contrôle, il est sûrement déjà arrivé à vos enfants de ressentir du stress. Il se manifeste sous une multitude de formes en fonction de la situation et de la personnalité de chacun : troubles du sommeil, agressivité, accélération du rythme cardiaque, tensions musculaires, transpiration, souffle court, etc. Toutes ces manifestations physiques sont les témoins d’une mise en marche du corps pour faire face à une situation dangereuse. Or, on le sait, un contrôle est loin d’être une situation dangereuse, et le stress n’est pas une réponse efficace ou adaptée.

sire_3004825_1.jpg47

Comment éliminer le stress ?

L’idée, pour diminuer leur stress, est d’aider vos enfants à prendre du recul sur la situation et à les faire relativiser. Ainsi, vous les aidez à gagner en sérénité et à aborder les situations “stressantes” avec plus d’aplomb et de confiance.
Il existe une multitude d’exercices pour calmer les états de stress. Je vous propose aujourd’hui un exercice qui travaille sur la “Pyramide moyens/exigences”, que vous pouvez utiliser avec vos enfants avant un contrôle par exemple.

zen-student

1ère étape : demandez à votre enfant quelles sont ses exigences par rapport à la situation.
Par exemple : avoir 15/20, que le sujet tombe sur tel chapitre, réussir à tout finir, être détendu, ne pas oublier ma leçon, éviter les fautes d’inattention, etc.

2ème étape : demandez à votre enfant quels sont les moyens dont il dispose pour répondre à ses exigences.
Par exemple : réviser en avance, refaire des exercices, être attentif en cours, etc.

3ème étape : aidez-le à réduire ses exigences au maximum – et à les cantonner à ce qu’il peut “contrôler” (par exemple, il ne peut pas choisir lui-même le sujet du contrôle…)

4ème étape : avec lui, essayez d’augmenter au maximum le nombre de moyens à disposition, même s’ils sont farfelus ou pas directement liés au sujet.
Par exemple : prendre un bon petit déjeuner, faire du sport la veille, réciter ma leçon en chantant, expliquer un exercice à son petit frère de 2 ans, etc.

Ainsi, vous lui permettez de prendre du recul par rapport à la situation et de pouvoir agir sur ce qui lui arrive : il peut, lui-même, mettre des moyens concrets et réalisables au service de ses exigences !

Et n’oubliez pas : pour vous comme pour lui, un contrôle n’est pas un danger !

Enjoy :)

10 conseils pour gérer le stress de vos enfants à l’approche du bac !

A l’approche du bac, et des examens en général, tous les parents sont confrontés au stress de leurs enfants. Irritabilité, tension, angoisse : des moments pas très agréables à vivre. 
Ni pour vous, ni pour lui !

stress1

Je partage avec vous ces quelques conseils pour l’accompagner dans ces périodes de stress qu’il connaîtra toute sa vie !

1) Aidez-le à prendre du recul

Souvent, les ados se chargent d’une grande pression à l’approche des examens. Par votre regard d’adulte, vous pouvez l’aider à prendre du recul par rapport à la situation, en lui montrant que sa situation n’est pas si dramatique. Par exemple, vous pouvez lui proposer de revenir sur ses acquis : “tu as bien réussi à avoir la moyenne toute l’année, il n’y a pas de raison que cela se passe mal le jour J”, ou encore “90% des jeunes ont leur bac, tu n’es pas plus idiot qu’un autre”.

2) Acceptez son ressenti

Quoique vous disiez ou pensiez, son ressenti lui appartient et c’est en l’acceptant, sans le minimiser, que vous l’aidez. La prise de recul est importante, et il reste fondamental d’accepter ce qu’il ressent, même si cela peut être démesuré. Accompagnez-le et acceptez son stress !

3) Créez un environnement favorable

Vous pouvez également l’aider à traverser cette période en lui offrant un environnement favorable. Par exemple, s’il est important pour lui d’être isolé pendant les révisions, assurez lui un espace réservé, où il ne sera pas dérangé (frères et soeurs, etc.).
Vous pouvez aussi lui préparer son menu préféré la veille des épreuves, etc.
Une somme de petits détails qui lui permettent d’être dans un bon état d’esprit !

repas-familial-copie_20

4) Aidez-le à trouver ce qui le motive

Ensemble, vous pouvez trouver les “petits trucs” pour rendre cette période plus agréable. Certains préfèrent travailler en groupe, ou à la bibliothèque par exemple. D’autres vont aimer vous réciter leurs leçons le soir. Et d’autres vont préférer aller réviser au soleil, dans un parc.
Trouvez les éléments qui peuvent le motiver et mettez en oeuvre, ensemble, ces leviers de motivation. Tout de suite, les révisions seront plus agréables… et plus efficaces !

5) Trouvez des solutions ensemble

Dans le même esprit, vous pouvez l’accompagner pour trouver des solutions aux problèmes auxquels il est confronté.
S’il a des difficultés dans une matière, vous pouvez lui proposer de travailler avec lui, ou de se faire accompagner par un professeur particulier par exemple.
S’il a du mal à s’organiser, vous pouvez, ensemble, construire un planning de révision pour couvrir l’ensemble des matières et l’aider à structurer son travail.
Soyez à l’écoute de ses besoins sans pour autant imposer vos solutions.

6) Fixez avec lui des objectifs

Objectifs-SMART

Pour aborder les épreuves avec philosophie, vous pouvez ensemble fixer des objectifs avec lui. Cela peut porter sur une note, une mention, ou tout autre objectif tant qu’il est réaliste et en accord avec ce que votre enfant attend. S’il aime les challenges et si les défis le stimulent, cela peut être une bonne option.

7) Apprenez-lui l’anticipation positive

C’est un outil extrêmement puissant que j’utilise très régulièrement, et en particulier avec mes enfants avant un contrôle ou un examen.
Cet exercice consiste à créer une vision positive de la réussite. Vous lui faites imaginer le déroulement des épreuves dans le cas où tout se passerait exactement comme il le souhaite. En visualisant la situation idéale, il aborde la réalité sereinement, avec une attitude intérieure positive !

8) Posez des limites

Tout en l’aidant du mieux que vous pouvez, certaines limites doivent être respectées ! Ce n’est pas parce qu’il passe un examen que toute la famille doit subir sa mauvaise humeur. Les règles du vie à la maison doivent être respectées quoi qu’il arrive.

9) Gérez votre propre stress

Souvent, nous sommes nous aussi stressés par les examens de nos enfants. La première étape est de, nous-mêmes, gérer notre stress pour accompagner nos enfants.
A nous aussi, parents, de prendre du recul. Mettez-vous à la place de votre boucher : comment raconterait-il cette situation ?

10) Faites-lui confiance !

Enfin, et c’est peut-être le plus important, faites confiance à votre enfant ! Montrez-lui que vous croyez en lui et que vous le soutenez en toute circonstance. C’est la meilleure arme que vous pouvez lui offrir pour affronter les épreuves avec succès.

confiance

CeQueJeVeuxFairePlusTard organise, le 8 mai prochain, un atelier spécial jeunes pour apprendre à gérer le stress à l’approche du bac, d’un examen ou d’un concours. Une journée pour gagner des points en s’amusant.
Informations et inscription sur le site internet !