Ce que votre enfant ne vous dit pas…. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir (sans oser le demander)

Un jour, ma fille rentre à la maison et m’annonce qu’elle vient d’avoir une heure de colle.

lol-punition

Évidemment, mon sang n’a fait qu’un tour et je me suis apprêtée à monter sur mes grands chevaux ; au lieu de ça, j’ai pris sur moi et je n’ai rien dit.

J’aurais très bien pu bondir, m’énerver et demander des explications mais j’ai choisi le silence, pour voir sur quel terrain nous étions.

Au bout d’un moment elle a continué à parler : elle était malheureuse, elle avait été collée pour bavardage parce qu’elle aidait une amie à comprendre l’exercice que le professeur était en train de corriger au tableau ; elle avait l’impression d’être victime d’une injustice.

Ainsi, j’avais le contexte de la situation ! Si j’avais réagi tout de suite, elle serait sans doute montée au créneau, elle se serait débattue et nous serions entrées en conflit sans que je connaisse les tenants et les aboutissants du problème.

Le silence pour tout savoir

Le silence est un outil extrêmement précieux : il permet à l’autre de s’exprimer dans un environnement neutre, et c’est également vrai pour vos enfants.

silence

Gâce au silence, il a la place d’être le “vrai lui” sans avoir à adopter une “réaction” à une situation donnée.

Dans un sens, le silence est un espace de créativité qui permet de se connecter à soi et d’aller chercher ce que l’on a à dire sans se justifier ou chercher à se défendre ; il permet une authenticité rare et précieuse.

Comment faire ?

C’est très simple : quand on pose une question, il faut simplement se taire, laisser l’espace à l’autre de répondre.

Eh oui, quand vous voulez savoir quelque chose : posez la question ! Bien sûr, cela paraît évident. Pourtant, souvent quand on pose une question, on a déjà une idée dans la tête, des attentes, et on insiste jusqu’à ce que l’autre nous apporte la réponse attendue. Ce faisant, on oublie de laisser à l’autre la possibilité de s’exprimer, et d’apporter une réponse à laquelle nous ne pensions même pas !

Ouvert-desprit

La clé, c’est de rester ouvert et neutre ; la règle, c’est de s’empêcher d’avoir déjà une réponse dans la tête quand on pose une question à quelqu’un.

Très vite, vous allez vous rendre compte de la puissance du silence et de tout ce que vous pouvez apprendre sur votre enfant en le laissant s’exprimer librement !

Dans l’exemple dont je parlais plus haut, j’aurais très bien pu avoir derrière la tête que ma fille s’était mal comportée, qu’elle avait répondu à un professeur ou qu’elle perturbait la classe. À la place, j’ai choisi le silence pour comprendre le contexte et il a été ensuite bien plus facile d’accepter la situation et d’en parler ensemble.

Enjoy :)