Un jeu pour encourager vos enfants à partager leur quotidien en famille

- Qu’est-ce que tu as fait à l’école aujourd’hui ?
- Rien

grumpy-girl

Vous aussi, vous avez déjà entendu cette réponse ; voire vous l’entendez chaque soir à la maison ?
Au sein du cadre familial, il est parfois difficile d’échanger sur le quotidien. Et d’ailleurs nous-mêmes, en tant que parents, nous parlons rarement de notre travail à nos enfants.
Pour favoriser les échanges en famille, j’ai instauré dans ma petite famille un rituel que nous appelons “Les roses et les épines”. C’est une idée que j’ai empruntée à Barack Obama qui s’y adonne chaque soir avec sa famille, et qui m’a été soufflée par un ami (merci Sylvain !).

Le rituel des roses et des épines

Ce jeu consiste à faire un tour de table pendant lequel chacun parle des expériences agréables qu’il a vécues pendant la journée (les roses), puis les choses moins agréables (les épines).
Les règles sont simples :
- On commence toujours par les roses, et on passe ensuite aux épines
- On respecte le tour de parole de chacun et on est à l’écoute les uns des autres

roseCela peut être un peu compliqué au début : les enfants peuvent refuser de partager, prétendre qu’ils n’ont rien à raconter, etc. Souvent, au début les réponses sont courtes, monosyllabiques ; mais après un certain temps le processus se met en place et chacun s’y prête avec plaisir !

Vous pouvez même faire ce jeu avec des amis, de la famille élargie, etc. Vous verrez, c’est surprenant !

À quoi ça sert ?

Ce petit jeu a de nombreux avantages, en plus de celui d’encourager vos enfants (et vous-même !) à échanger sur leurs activités au quotidien.

  • Partager en famille

Le premier avantage qu’on a déjà abordé est d’en savoir plus sur le quotidien de vos enfants – et qu’ils en sachent plus sur le vôtre ! En effet, souvent on ne partage que les éléments “importants”, aux dépens des petits événements qui rythment l’existence. Avec ce rituel, chacun est encouragé à trouver, chaque jour, des bons côtés à sa journée et cela permet à chaque membre de la famille d’avoir une vision plus claire du quotidien de chacun, et de ce qui est important pour lui.
“J’ai mangé avec mes copines à la cantine ce midi, on a beaucoup rigolé !”
“Je suis content parce que j’ai eu une bonne note en maths, j’avais bien travaillé.”
“J’ai eu une réunion avec mon patron qui s’est bien passée, j’étais contente de ma présentation !”

cantine

Tous ces éléments sont autant d’outils pour renforcer les liens et l’intimité au sein du cercle familial. D’autant qu’ils vous permettent d’identifier rapidement des problèmes qui pourraient survenir, avant que la situation ne dégénère : vous pouvez plus facilement identifier des points de vigilance.

  • Relativiser

Cet exercice permet aussi de relativiser les problèmes rencontrés. En effet, quelle que soit la situation, la règle est de commencer par raconter ses roses, même s’il est parfois difficile d’en trouver !
Ainsi, on se rend compte qu’en cherchant bien, une journée n’est jamais totalement “ratée” ou “nulle”. Faire l’effort d’identifier les bons comme les mauvais côtés de la journée permet à chacun de prendre de la hauteur par rapport à son ressenti, et de ne pas perdre de vue que, quoiqu’il arrive, certaines choses vont bien !

bonheur1

  • Le bonheur !

“Le bonheur, c’est la conscience du bien-être.” Christophe André

Silhouette, group of happy children playing on meadow,

J’aime beaucoup cette définition qui nous fait comprendre que, le plus souvent, on peut être heureux simplement en prenant le temps de prendre conscience de notre bien-être, et de tout ce qui se passe bien dans notre vie.
Le fait de raconter les points positifs de sa journée, c’est le meilleur moyen de mieux se les approprier, comprendre leur importance, et s’en nourrir pour continuer !
C’est un beau cadeau que d’inculquer cette pratique à vos enfants, bien plus puissante qu’elle n’en a l’air.

Enjoy :)