Le cadre est un espace de liberté

“Pose ce téléphone !”
Vous avez sans doute vécu une expérience similaire : malgré vos remarques à répétition, votre enfant utilise systématiquement son téléphone portable à table.

ado-tel-mobile

Comment réagir ?

Dans ce genre de situation, on tombe rapidement dans le conflit ou les reproches : “tu le sais pourtant !”, ”tu dois en assumer les conséquences”, “on ne peut pas te faire confiance !”.

Les bonnes questions à se poser :

- Est-ce que les règles ont été bien définies ?
- Est-ce qu’elles ont été expliquées ?
- Est ce qu’elles ont été acceptées ?

En effet, et c’est valable pour nous comme pour nos ados, on respecte une règle quand on la connaît, qu’on l’a comprise et acceptée !
Même si une règle nous paraît évidente, “allant de soi”, aucune règle n’est universelle. Il est toujours utile de s’assurer que ces trois étapes sont claires pour vous et votre enfant.

Poser une règle permet ensuite de l’assouplir voire de la supprimer : il est toujours plus facile de relâcher que de contraindre.

Pourquoi fixer des règles ?

L’objectif est de montrer que les règles permettent de créer un cadre de vie commune, qui est en fait un espace de liberté. Eh oui ! Cet ensemble de règles est un espace de liberté dédié à vos enfants, fait sur mesure et en accord avec leurs besoins.

600x250-aire-de-jeux

J’utilise souvent l’exemple du jardin d’enfant : un espace protégé dédié aux enfants dans lequel ils peuvent s’amuser en toute liberté, courir sans les dangers de la rue, escalader, etc.
Pour que cet espace existe, un certain nombre de règles est respecté : les enfants restent à l’intérieur de l’espace délimité, certains jeux sont réservés aux plus grands, etc.
Il en est de même pour les règles de vie à la maison !

Comment s’y prendre ?

Pour s’assurer que le cadre est correctement défini, je vous propose de :

1) Définir des règles
Vous pouvez vous réunir et définir les règles de vie familiales : horaires de sortie, tâches ménagères, internet, jeux vidéo, etc.

2) Donner du sens
Permettre à chacun de comprendre pourquoi ces règles sont là, quel en est le sens, pourquoi il est important de les respecter et quels en sont les bénéfices.
Par exemple, on n’utilise pas le téléphone portable lorsqu’on est à table, parce que c’est un moment de partage où l’on échange, un temps réservé à la famille qu’il est important de préserver.

3) S’assurer que les règles sont comprises et acceptées
Vous pouvez par exemple écrire les règles sur un tableau, ou faire signer une “charte de vie”, etc. Le but est de formaliser la prise de connaissance des règles et l’engagement de chacun à les respecter.

Exemples de règles :
- Aux repas, on laisse le téléphone portable dans la chambre
- On rentre le soir avant 19h (pendant la semaine) et minuit (le week-end)
- On se dit bonjour le matin

Les règles ne sont pas immuables, elles peuvent évoluer. Certaines pourtant ne sont pas négociables ! N’oubliez pas : c’est vous qui décidez !

Zeus-blog-post-keep-calm-follow-the-rules

Enfin, et c’est le plus important : vous êtes modélisant. Les règles sont respectées par tous et la première règle que vous ferez respecter à vos enfants, c’est celle que vous appliquez vous-mêmes.
Si vous pianotez en continu sur votre Blackberry (au restaurant, sous la douche, au cinéma), votre enfant adoptera sans doute ce comportement.

Enjoy :)

L’importance du Feedback positif

Imaginez, votre enfant revient du lycée avec deux notes : 15 en géographie, et 8 en maths.

Souvent, le premier reflexe est de parler uniquement de la mauvaise note : “mais comment tu t’es débrouillé pour avoir 8 en maths ?!”.

8sur20Comment l’expliquer ?

J’ai remarqué que, culturellement (en France et dans la vieille Europe en particulier !), on pense d’abord à ce qui ne va pas. Sous entendu, ce qui va bien, c’est normal, “tout roule”, alors on ressent moins le besoin d’en parler.
Et le résultat… c’est qu’on en oublie de s’appuyer sur le positif ! En effet, on est tellement obnubilés par le souci de résoudre les problèmes qu’on néglige l’importance de bâtir sur ce qui a bien fonctionné.

Alors comment faire ?

Tout d’abord, vous pouvez dissocier les deux informations ; elles sont toutes les deux importantes ! En effet, votre enfant a bien :

- D’une part réussi à avoir 15 en géographie
- D’autre part eu un 8 en maths

Je vous invite à toujours TOUJOURS (toujours !) commencer par le positif, à vous intéresser autant, voire plus, à ce qui a bien fonctionné, et de vous appuyer sur le positif dans l’échange qui va suivre.

J’utilise souvent l’exemple de Björn Borg, qui a réussi à devenir numéro 1 mondial après avoir choisi un coach qui le faisait travailler exclusivement ses points forts.

felicitations_joliecarte5

Donner du feedback positif : mode d’emploi

1) Félicitez-le ! Une félicitation doit être sincère, d’actualité (n’attendez pas 3 mois !) concrète… et évidemment gratuite.
“Bravo”, “félicitations”, “je suis fier de toi”, etc.

2) Développer les bénéfices de cette réussite
“Je suis contente, tu vas avoir un bon bulletin”, “ta prof va voir que tu t’es investi dans ton travail”, “tu vas pouvoir t’appuyer sur ces bonnes notes pour ton passage en Terminale”, etc.

3) Comprendre les raisons du succès pour les renforcer
Autrement dit : “Qu’est ce qui t’a permis d’avoir cette bonne note ?”

Pour conclure, on sait aujourd’hui qu’en entreprise, les feedback positifs renforcent l’estime de soi. Ils constituent un fort levier de motivation, sinon le premier. Alors usez et abusez des feed-back positifs, c’est bon pour le moral de toute la famille ;)

Gardez également en tête que le soutien et l’amour inconditionnels que nous offrons à nos enfants leur permettent d’avancer sereinement et de développer leur potentiel au maximum : à vous de jouer !

On passe ensuite au feedback négatif constructif, et ce sera l’objet d’un autre article !

Enjoy :)